Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CGT éduc'action 50 : http://cgteduc-50.blogspot.fr

Communiqué de l’intersyndicale du Conseil général de la Manche

6 Mars 2014 , Rédigé par cgt éduc' 50 Publié dans #Manche


Nvo

Imprimer Imprimer

Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Communiqué de l’intersyndicale du Conseil général de la Manche

LE GRAND dialogue social au conseil général : « la main tendue »

Le président mène ses projets dans la concertation.

Le président du conseil général a refusé de retirer le projet OARTT de l’ordre du jour malgré la demande des élus de l’opposition afin de siéger sereinement pour la sauvegarde des emplois des abattoirs industriels de la Manche (AIM). S’il avait retiré le projet de l’OARTT le blocage aurait été levé.

Non il ne s’entête pas !

Le président du conseil général se vante d’avoir convaincu 90 % des agents à son projet alors qu’il n’a pas les chiffres du nombre de grévistes… Rappelons, que la pétition de l’intersyndicale a recueilli près de 450 signatures. Lors du blocage, nous étions environ 300. A 21 heures 30, 87 agents étaient à la maison du département !

La désinformation ne s’arrête pas là : « C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de donner le temps nécessaire à la concertation avant la mise en œuvre de ces modifications ».

Toutes les réformes sont précipitées… mais ce ne sera plus le cas maintenant que le ROULEAU COMPRESSEUR a fait son œuvre… Rappelons que nous n’avons pas senti une précipitation immense pour le contrat de groupe prévoyance, mis en place sans participation de l’employeur et encore moins concernant la protection sociale, l’offre sociale ainsi que l’aide à la restauration.

Concernant les conditions de travail, le président souligne :

« Je ne sous-estime absolument pas les difficultés générées par les modifications successives dans l’organisation des services. Je reconnais que le rythme rapide imposé suscite beaucoup d’interrogations et que certaines d’entre elles se traduisent pas des craintes. »

Vous ne vivez que dans la crainte… le mal-être profond de certains agents est une fois de plus ignoré comme dans toutes les communications des élus de la majorité d’ailleurs.

Pour finir, Le président affirme : « Les syndicats s’inscrivent dans une position dure, préférant le blocage au dialogue. Je regrette amèrement cette situation imposée que je trouve, pour ma part, affligeante. »

Rappelons, que l’ensemble des syndicats ont maintenu leur présence aux réunions techniques mensuelles (réunions de dialogue social). Les élus ont par contre déserté cette instance dans laquelle ils avaient pris l’engagement de participer pour les dossiers qui les concernent.

Nous sommes sincèrement consternés et outrés par les choix du président et sommes plus que perplexes sur le dialogue social à venir !

Le président n’a pas hésité à envoyer la police casquée et armée pour expulser les agents grévistes.

Il nous traite comme des voyous !

L’Intersyndicale le 28 février 2014

Dans la presse :
- [http://www.ouest-france.fr/le-conse...]
- [http://www.ouest-france.fr/conseil-...]

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article